Le mercredi 19 Janvier 2011, la promotion 2010-2011 a eu la chance de visiter la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes). Elle occupe une superficie de 200 Ha, situés en bord de Meuse entre Charleville-Mézières et Dinant (en Belgique). Actuellement, le site compte 730 salariés, 200 prestataires et peut accueillir de 600 à 2000 salariés supplémentaires.

Le site de Chooz deux générations de centrales nucléaires de production d’éléctricité de type Réacteur à Eau Pressurisée (REP) :

Chooz A (puissance de 320 Mégawatts), mise en service en 1967et arrêtée en 1991, est actuellement en démantèlement depuis cette date.

Chooz B est constituée de deux unités pouvant chacune produire 1450 Mégawatts sur le réseau électrique. Ces unités sont également de type REP.

Ces deux unités permettent de produire environ 20 milliards de kWh chaque année, représentant 4,5% de la production française.

Un Réacteur à Eau Pressurisée se divise en trois circuits prinicipaux.

Dans un premier temps, le circuit primaire est composé du réacteur (constitué de la cuve et des assemblages), du pressuriseur ainsi que du générateur/échangeur de chaleur. Sur le site de Chooz B, certaines évolutions permettent d’augmenter la puissance fournie.

Dans une seconde partie, la salle des machines constitue le circuit secondaire. Elle se compose d’une turbine, d’un générateur et d’un condenseur. La spécificité de Chooz B réside dans sa turbine Arabelle qui est plus légère et plus compacte et pourtant plus puissante que les précédentes mais également dans la présence d’un système de contrôle-commande entièrement informatisé.

Enfin, le circuit tertiaire est le circuit de refroidissement, composé de deux tours aéroréfrigérantes, fonctionnant par l’effet Venturi.

En outre, la sûreté nucléaire est maîtrisée par trois barrières (une gaine, la cuve du réacteur et l’enceinte de confinement) permettant l’étanchéité du réacteur nucléaire. Des contrôles sont réalisés en permanence par les 28 balises analysant l’air, les 3 balises analysant l’eau, les quelques 1800 prélèvements et 11000 analyses effectués chaque année ainsi que les contrôles de radioprotection. L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), par des visites décennales, accorde son feu vert pour le fonctionnement pendant une décennie supplémentaire.

Nous souhaitons remercier Mr Bruno PYPE, ingénieur et PCR sur le site de Chooz, ainsi que le personnel nous ayant accueilli, pour nous avoir permis de visiter la centrale nucléaire et d’en comprendre son fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.